OTTAWA – La présidente du conseil de l’Union européenne a dit croire lundi qu’un accord de libre-échange avec le Canada sera signé d’ici six mois, bien qu’il demeure des points litigieux.

Pia Olsen Dyhr, la ministre danoise du Commerce, qui est également actuellement la présidente du conseil de l’UE, soutient que les deux parties se sont entendues sur environ 75 pour cent des dispositions de l’accord.

Elle a cependant concédé, lors d’une conférence de presse, à Ottawa, que des questions délicates comme le système protectionniste canadien de gestion de l’offre et de la demande pour la volaille et les oeufs, ainsi que les règles de provenance des produits, devaient encore être réglées.

Des analystes estiment que les négociations sur les règles de provenance des produits seront un défi pour le Canada, étant donné l’intégration de son secteur de l’automobile avec celui des États-Unis.

Le ministre du Commerce international du Canada Ed Fast a été plus circonspect dans ses prédictions, affirmant qu’il espérait que le tout soit complété avec succès en 2012.

M. Fast a ajouté que des négociations complétées avec succès permettraient de créer 80 000 emplois au Canada, mais Mme Olsen Dyhr dit croire que le Canada bénéficiera encore davantage d’une telle entente.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!