TORONTO – Le gouvernement libéral minoritaire de l’Ontario a facilement survécu, mardi, à un vote de confiance sur son budget, après s’être entendu avec le Nouveau Parti démocratique (NPD) pour imposer davantage les plus riches.

Le NPD s’est abstenu lors du vote, ce qui a permis aux libéraux de devancer l’opposition conservatrice dans un vote de 52-37. Cela a ainsi permis d’éviter le déclenchement d’une deuxième élection en moins d’un an.

L’adoption du budget ne faisait plus de doute depuis que le premier ministre Dalton McGuinty avait accédé à la demande néo-démocrate d’ajouter une surtaxe de deux points de pourcentage sur le revenu des Ontariens gagnant plus de 500 000 $ par année.

Les libéraux estiment que cette nouvelle taxe imposée à ceux que le NPD appelle les «ultra riches» permettra de verser 470 millions $ par année dans les coffres du gouvernement — une somme qui, a dit M. McGuinty, sera entièrement consacrée à la réduction de la dette de 15,2 milliards $.

M. McGuinty a aussi indiqué que cette «surtaxe du NPD» sera abolie dès que le budget aura été équilibré en 2017-2018.

Les conservateurs avaient promis de voter contre le budget dès sa présentation, affirmant qu’il ne réduisait pas suffisamment les dépenses gouvernementales et qu’il ne contenait aucune mesure de création d’emplois.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!