TOM OLMSCHEID TOM OLMSCHEID / The Associated Press

OTTAWA – Les employés de la salle du courrier du premier ministre Stephen Harper ont perdu des documents historiques traitant de sport, de culture et de politique — et il n’est pas impossible que ces documents aient été accidentellement déchiquetés.

Le paquet de six documents est arrivé le 5 mai dernier. L’enveloppe a été datée au moyen d’un tampon mais on en a ensuite perdu la trace, et les documents se sont depuis volatilisés.

Les superviseurs de la salle du courrier ne savaient rien du problème avant de recevoir une lettre enregistrée de l’expéditeur, le 4 juillet, demandant confirmation que le cadeau s’était bien rendu jusqu’au premier ministre.

Une fouille a alors été entreprise dans la salle du courrier, au cabinet du premier ministre dans l’édifice du Centre sur la colline parlementaire, ainsi qu’au 24 rue Sussex, la résidence officielle de M. Harper. Des employés ont été interrogés, mais les documents n’ont jamais été retrouvés.

Un enquêteur gouvernemental interne a finalement été appelé le 7 octobre, et il a éventuellement conclu que rien ne permet de croire que les objets ont été subtilisés par un employé. Mais compte tenu de l’avalanche de courrier reçu après les élections générales de mai dernier, poursuit-il, il est possible que le paquet ait été accidentellement jeté et déchiqueté.

Ces informations ont été obtenues par La Presse Canadienne grâce à une demande d’accès à l’information. Les copies des notes de service transmises à M. Harper en décembre dernier ont toutefois été caviardées pour taire l’identité de l’expéditeur et la nature des documents, de manière à protéger la vie privée des personnes impliquées. Un porte-parole du Bureau du Conseil privé a refusé de fournir plus de détails.

La salle de courrier a reçu près de 96 000 lettres et colis en mai dernier, après la victoire conservatrice majoritaire du 2 mai. C’est environ trois fois plus que le volume moyen des quatre premiers mois de l’année.

Le responsable du courrier de M. Harper a envoyé un courriel à l’expéditeur de ces souvenirs le 22 mai. Il accuse alors réception du paquet mais ne mentionne pas qu’il a été égaré. M. Harper a lui-même écrit au donateur en décembre pour le remercier et «s’excuser pour la perte des objets», a dit le porte-parole du Bureau du Conseil privé, Raymond Rivet.

«Il y a aussi eu des excuses écrites du Bureau du Conseil privé, qui était responsable de la correspondance», a ajouté M. Rivet.

L’expéditeur n’a pas été compensé pour la perte, et aucune valeur monétaire n’a été déterminée pour les objets disparus, a dit M. Rivet.

Cet incident gênant a permis de déceler des failles au sein de la salle de courrier, et des changements ont été apportés depuis. Les employés doivent dorénavant inscrire leurs initiales sur tout le courrier enregistré qu’ils reçoivent, et tous les documents destinés à la déchiqueteuse doivent être tout d’abord examinés par un superviseur.

Si la nature exacte des documents perdus n’a pas été dévoilée, les sujets dont ils traitent — le sport, la musique et la politique — comptent parmi les préférés du premier ministre, qui rédige un livre sur l’histoire du hockey et joue publiquement des pièces des Beatles au piano.

Le gouvernement Harper a aussi fait la promotion de l’histoire canadienne, finançant récemment des cérémonies commémoratives de la peu connue Guerre de 1812.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!