MONTRÉAL – La Société canadienne du cancer a souligné ce vendredi la journée de la jonquille.

Chaque année, il s’agit d’un temps d’arrêt pour inviter la population à apporter son soutien aux personnes vivant avec cette maladie ou pour se souvenir de celles qui ont été emportées.

Le porte-parole de la Société, André Beaulieu, confirme que le cancer touche toujours de plus en plus de gens au Québec, en raison, notamment, du vieillissement de la population.

Le nombre de Canadiens atteints ne cesse d’augmenter, en revanche, les avancées de la science médicale ont permis d’augmenter les chances de survie. Non seulement on meurt moins du cancer, mais dans les prochaines années, il n’est pas exclu qu’une personne soit touchée par la maladie plus d’une fois.

La Société Canadienne du Cancer continue de promouvoir des comportements prudents et sécuritaires, notamment en déplorant l’utilisation des salons de bronzage, surtout chez les jeunes, et en rappelant l’importance d’encourager les mesures d’abandon du tabagisme.

À ce chapitre, André Beaulieu reconnaît que les efforts des gouvernements, assortis à de nombreuses campagnes publicitaires, ont porté fruit pour réduire le tabagisme. Malheureusement, pour chaque adulte qui écrase définitivement, un nouveau jeune commence à fumer, annulant ainsi les gains durement obtenus.

La Société canadienne du cancer craint qu’avec cette nouvelle génération de fumeurs, il faut redouter une recrudescence du taux de cancer du poumon dans 20 ou 30 ans.

-

Aussi dans National:

blog comments powered by Disqus