MONTRÉAL – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, ont rendu publique vendredi matin leur «solution globale» pour dénouer l’impasse dans le conflit avec les étudiants. Voici cette proposition:

Droits de scolarité

— étalement de la hausse annoncée de 1625 $ sur sept ans plutôt que cinq, après l’avoir indexée de 2,1 pour cent pour les deux années additionnelles.

Bourses

— hausse de 35 000 $ à 45 000 $ du seuil de revenu familial exempt de contribution parentale dans le calcul des bourses.

Gestion des universités

— création d’un «conseil d’évaluation des universités», dont feraient partie des représentants étudiants.

Bonifications annoncées le 5 avril au régime de prêts

— à compter de l’automne 2012, les étudiants venant de familles dont le revenu est inférieur à 100 000 $ pourraient obtenir un prêt, et aucune contribution parentale ne serait prise en considération lorsque le revenu des parents est inférieur à 60 000 $;

— dès l’automne 2013, remboursement des prêts étudiants en fonction du revenu des finissants.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!