QUÉBEC – Le ministre responsable de la région de Québec, Sam Hamad, a minimisé, mardi, la démission inattendue du directeur du projet d’amphithéâtre de la capitale.

Lors d’un point de presse, M. Hamad a déclaré que le départ de Jacques A. Bédard est moins important que le respect des échéanciers et du budget de construction prévu.

Le ministre ne s’est pas formalisé du mystère entourant ce départ, affirmant qu’il en ignore le motif et ne cherchera pas à le savoir.

La Ville de Québec a annoncé lundi la démission de M. Bédard, sans préciser la raison de ce départ.

L’ingénieur, embauché il y a un an pour piloter le projet, devait rester en poste jusqu’à la fin des travaux, en 2015.

Mais M. Bédard a remis sa démission vendredi dernier, une information que la Ville de Québec n’a diffusée que trois jours plus tard.

Le départ de M. Bédard est survenu un peu plus de deux semaines après des changements importants sein du comité directeur du projet.

Le 12 avril dernier, le maire Régis Labeaume avait annoncé la nomination d’un président et deux autres membres ayant travaillé à d’autres grands chantiers auparavant.

M. Hamad a déclaré mardi que le départ de M. Bédard était une situation qui survient parfois dans ce type de grand projet.

«Ça ne m’inquiète pas, a-t-il dit. Ça arrive dans des projets, ça peut arriver. Tant qu’on est sur l’échéancier et les coûts, c’est ça qui est important pour notre gouvernement.»

Le ministre a affirmé qu’il n’a demandé aucune explication au sujet du départ de M. Bédard.

«Je n’ai pas demandé les raisons et moi ce qui m’intéresse, c’est qu’on respecte le projet, c’est-à-dire les échéanciers et les coûts», a-t-il dit.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!