Getty Images/iStockphoto

QUÉBEC – Le monde rural craint d’être le grand perdant, au terme du processus de compressions budgétaires entrepris par le gouvernement Couillard.

La remise en question de la pertinence des conférences régionales des élus (CRÉ), des centres locaux de développement (CLD) et des commissions scolaires pourrait bien sonner le glas du développement régional, selon les porte-parole de Solidarité rurale.

L’organisme est en train mobiliser les populations vivant en régions et en milieu rural pour alerter le gouvernement Couillard et l’exhorter à renoncer à bousculer les structures en place.

En conférence de presse, mercredi, les principaux acteurs du milieu rural s’étaient réunis pour revendiquer du gouvernement qu’il décrète un temps d’arrêt sur les changements envisagés dans les structures visant directement ces populations.

La présidente de Solidarité rurale, Claire Bolduc, a interpellé le premier ministre Philippe Couillard, afin qu’il procède à des consultations avant de démanteler les structures régionales ou de revoir à la baisse leur financement.

Solidarité rurale est une coalition composée d’individus et d’une vingtaine d’organismes nationaux créée en 1991.

«Les réformes annoncées ou en voie de l’être auront des impacts majeurs sur le développement et la vitalité des régions», a soutenu Mme Bolduc, en revendiquant de «réfléchir un peu à l’impact de tout cela dans les milieux ruraux» avant de changer les choses.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!