TORONTO – Deux appareils du transporteur ontarien Porter ont dû effectuer un atterrissage d’urgence pour cause d’apparition de fumée dans la cabine des passagers.

D’abord, un vol de la ligne aérienne Porter transportant 66 passagers de Toronto à Washington a été dérouté lorsque de la fumée a envahi le poste de pilotage et la cabine.

Un porte-parole de Porter, Brad Cicero, a indiqué que l’avion avait été dérouté à Willamsport, en Pennsylvanie, après avoir quitté l’aéroport Billy Bishop du centre-ville de Toronto à 8 h.

Il a affirmé que la fumée était surtout concentrée dans le poste de pilotage mais qu’il y en avait un peu de visible dans la cabine de passagers. M. Cicero a précisé que personne n’avait été blessé.

Il soutient que la fumée a été évacuée et que l’avion s’est posé sans problème.

Un autre avion a été envoyé pour transporter les passagers jusqu’à Washington, a-t-il ajouté.

Et en soirée dimanche, un appareil étant aussi parti du même aéroport mais pour Sudbury, dans le nord de l’Ontario, a dû revenir à Toronto car de la fumée aussi avait commencé à se propager dans la cabine des passagers.

Le turbopropulseur Q400 de Bombardier a atterri à Pearson peu après son décollage.

Personne n’a été blessé.

La compagnie a offert aux passagers une somme d’argent comme compensation.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!