Susan Walsh John Boehnerm Erin O'Toole, Eugene Gutierrez, Charles Mann, Mitch McConnell. Susan Walsh / The Associated Press

WASHINGTON – Un groupe d’anciens combattants canadiens de la Deuxième Guerre mondiale ont été décorés de la plus haute distinction civile accordée par le Congrès américain, mardi.

Ils ont reçu la Médaille d’or du Congrès lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au Capitole.

La décoration a été décernée à la quarantaine de survivants de la Première Force de service spéciale, mieux connue sous le nom de la Brigade du Diable, la légendaire unité canado-américaine qui fut l’ancêtre des forces spéciales des deux pays.

Des politiciens américains ont rappelé leurs faits d’arme et leur rôle dans la Libération de l’Europe. L’unité s’est particulièrement illustrée lors de la bataille d’Anzio, en Italie, en 1943.

Le président de la Chambre des représentants, John Boehner, a essuyé quelques larmes au cours de la cérémonie. Le leader de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a comparé les membres de cette unité d’élite, qui pratiquait le ski, la natation, le parachute et la manipulation d’explosifs, à James Bond.

Après la cérémonie, un des vétérans canadiens, Charles Mann, est demeuré humble au sujet de la comparaison avec James Bond. Il s’est contenté de dire qu’ils étaient bien entraînés et qu’ils avaient accompli le travail qu’on leur donnait.

Le tiers des anciens combattants honorés étaient Canadiens. Un autre, Al Wilson, de Hamilton, en Ontario, est décédé, lundi.

Le ministre canadien des Anciens Combattants, Erin O’Toole, a affirmé que les Canadiens et les Américains combattent côte à côte depuis plusieurs générations, de la Première Guerre mondiale à l’intervention actuelle contre l’État islamique.

«La Médaille d’or qu’a remise aujourd’hui le Congrès américain à des vétérans canadiens membres de la Brigade du diable est une distinction grandement méritée en reconnaissance de leurs service et sacrifice courageux. L’incidence qu’ont eue ces hommes remarquables dans le déroulement de la Seconde Guerre mondiale a dépassé les frontières, et leurs réalisations ne tomberont jamais dans l’oubli», a déclaré le ministre.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!