Jacques Boissinot/The Canadian Press

QUÉBEC – Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a clôturé vendredi une courte visite à Québec, sa quatrième depuis moins d’un an.

En cette année électorale, les conservateurs fondent beaucoup d’espoir sur la région de la Vieille Capitale, où une personnalité politique populaire, le député Gérard Deltell de la Coalition avenir Québec, songe à se lancer dans l’arène fédérale cet automne.

La visite de M. Harper à Québec, entamée la veille après son passage à Victoriaville, était essentiellement une opération de visibilité préélectorale. Dans une mise en scène soigneusement préparée, il est arrivé dans un convoi de motoneiges à l’Hôtel de glace où il a été accueilli par Bonhomme, la figure emblématique du carnaval.

Accompagné du ministre de l’Infrastructure, Denis Lebel, et du ministre de la Sécurité publique, Steven Blainey, M. Harper a posé pour les caméras mais a refusé de répondre aux questions des journalistes.

En matinée, le premier ministre a participé à une consultation prébudgétaire dans l’arrondissement de Charlesbourg avec des représentants et des dirigeants de l’industrie manufacturière, qui emploie 490 000 personnes au Québec.

Parmi les participants à la rencontre figuraient le président et chef de la direction de Canam, Marc Dutil, le président et chef de la direction de TeraXion, Alain-Jacques Simard, de même que le président du conseil et PDG d’Exfo, Germain Lamonde.

Le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, a récemment indiqué que le prochain budget ne serait pas déposé avant le mois d’avril, question de lui laisser le temps de mesurer les répercussions de la chute du prix du pétrole sur l’économie canadienne.

D’ordinaire, les budgets fédéraux sont présentés avant la fin de l’année financière le 31 mars.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!