SAINTE-ANNE-DE-LA-PÉRADE, Qc – Malgré un début tardif, la pêche aux petits poissons des chenaux à Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie, qui prend fin dimanche, a répondu aux attentes de l’Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne.

Selon le président de l’organisme, Steve Massicotte, le site a accueilli autant de visiteurs et pêcheurs qu’en 2014, soit environ 80 000.

En raison du temps doux, la pêche aux poulamons a dû être repoussé du 26 décembre au 1er janvier.

M. Massicotte explique que la saison a fini «en lion» après s’être amorcée «en mouton». Il estime que les retombées économiques pour la région devraient de nouveau atteindre les 4 millions $.

Le démantèlement du village de pêche débutera dès lundi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!