WASHINGTON – Le ministre canadien de la Sécurité publique, Steven Blaney, estime que le sommet international tenu cette semaine à la Maison-Blanche au sujet de la lutte contre l’extrémisme violent a permis de réaliser que tous les pays étaient sur la même longueur d’ondes quant à la façon de combattre le terrorisme.

En entrevue à La Presse Canadienne, le ministre estime qu’il a pu bien expliquer le projet de loi C-51 qui vise à protéger les Canadiens contre la menace terroriste.

Il affirme que le Canada est dans un «communauté d’intérêts» avec ses alliés dans ce dossier. Selon M. Blaney, il est «frappant» de constater que l’approche canadienne de lutte contre le terrorisme a «beaucoup de similarités» avec les autres pays.

Le ministre estime que le Canada répond en tous points aux résolutions du conseil de sécurité des Nations unies, à l’effet que chaque pays membre doit poser des gestes concrets pour lutter contre le terrorisme et la radicalisation.

Steven Blaney rappelle que le mouvement djihadiste international a déclaré la guerre au Canada et à ses alliés. Cest pourquoi, ajoute-t-il, le gouvernement canadien a présenté des mesures permettant de mieux protéger les Canadiens.

Le sommet de Washington, sous l’égide du président américain Barack Obama, a réuni pendant trois jours des représentants d’une cinquantaine de pays.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!