OTTAWA – L’homme d’Ottawa accusé d’avoir commis un triple meurtre restera détenu jusqu’à sa prochaine comparution.

Ian Bush a comparu par liaison-vidéo, samedi matin. L’homme demeurera détenu jusqu’au 7 avril.

L’individu est accusé d’avoir tué un juge à la retraite de la Cour canadienne de l’impôt, Alban Garon, la femme de celui-ci, Raymonde, et leur voisine Marie-Claire Beniskos, tous trois des septuagénaires, en 2007. Il est également soupçonné d’avoir agressé un homme de 101 ans en décembre dernier.

Bush a gardé le silence dans la salle de détention pendant que son dossier était présenté au tribunal. Il portait le même manteau de cuir noir que lors de son arrestation vendredi.

Sa voix était à peine audible lorsqu’il a dû s’identifier, à un point tel que le juge a dû répéter sa question.

Le dossier du triple meurtre était resté irrésolu jusqu’à récemment. Il n’y a eu aucun témoin et les caméras de surveillance installées dans l’édifice de condos où vivaient les Garon étaient défectueuses.

La police dit avoir découvert des traces d’ADN qui lient Bush aux assassinats. Un interdit de publication a été imposé sur toutes les preuves présentées devant le juge.

Bush n’a pas le droit de communiquer avec un certain nombre de témoins, dont des membres de sa famille.

L’homme âgé de 59 ans a comparu vendredi pour un autre dossier. Il est accusé de tentative de meurtre, de vol avec voies de faits, de séquestration et d’entrée par effraction, pour une attaque commise le 18 décembre. Sa victime serait un ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale âgé de 101 ans, Ernest Côté.

Selon les enquêteurs, l’arrestation de Bush, dénoncé à la police par des membres de sa famille, leur a donné les preuves nécessaires pour lier les deux affaires.

M. Côté a été cambriolé et agressé chez lui. Il a dit aux enquêteurs que l’attaquant lui a placé un sac de plastique sur la tête pendant l’attaque. Il s’en est tiré pratiquement sans blessures.

Vendredi, Ian Bush a été jugé apte à subir son procès pour ce dossier. La procureure Julie Scott a présenté une évaluation psychiatrique, que la cour a gardée confidentielle. Ce dossier sera de retour en cour le 6 mars pour déterminer la date de début du procès.

Père de trois enfants, Bush, qui en est à ses premiers démêlés importants avec la justice, a aussi reçu 11 accusations liées à des armes à feu.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!