OTTAWA – Les séances d’arbitrage visant à mettre fin au long conflit de travail à Postes Canada ont été suspendues, après que le syndicat a obtenu en Cour fédérale un arrêt des procédures.

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) tente d’empêcher l’arbitre Guy Dufort de prendre en charge le dossier à cause de ses liens passés avec Postes Canada et parce qu’il a déjà été candidat conservateur au Québec.

Le syndicat a demandé à M. Dufort de se récuser, mais il a toujours refusé. La Cour fédérale entendra maintenant la cause sur le fond, en juillet.

La ministre du Travail, Lisa Raitt, a confié le mandat à Guy Dufort après que le juge à la retraite Coulter Osborne eut renoncé à son mandat en novembre parce qu’il n’était pas bilingue.

L’an dernier, Postes Canada avait mis en lock-out 50 000 de ses employés à la suite d’une série de grèves tournantes des membres du STTP. Ottawa a mis fin au conflit en adoptant une loi spéciale de retour au travail, qui imposait aux employés un salaire moins élevé que celui proposé dans la dernière offre patronale.

Sur le reste des points en litige, la loi a décrété que les deux partis déposeraient une proposition finale, et que l’arbitre en choisirait une.

Aussi dans National:

blog comments powered by Disqus