Sean Kilpatrick/The Canadian Press Plusieurs personnalités ont parlé publiquement lors du Manning Networking Conference, dont le premier ministre albertain, Jim Prentice, le 6 mars.

OTTAWA – Un député conservateur du Nouveau-Brunswick, John Williamson, s’est excusé samedi sur Twitter d’avoir utilisé un «langage offensant et inapproprié» en parlant du Programme canadien des travailleurs étrangers temporaires.

Selon le site de nouvelles iPolitics, John Williamson a tenu samedi des propos à saveur raciale sur les travailleurs étrangers temporaires devant des représentants de la droite canadienne réunis à Ottawa pour la Manning Networking Conference, organisée par l’institut de recherche de l’ancien chef réformiste Preston Manning.

Le site de nouvelles rapporte que M. Williamson a fait ces remarques en réponse à une question sur la pénurie d’employés dans le domaine du conditionnement et de la transformation de la viande. Il a affirmé que ce problème était plus criant dans l’ouest du pays que dans l’est.

Le député de la circonscription fédérale de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest s’est par la suite excusé pour ses propos dans une série de messages sur Twitter, sans toutefois élaborer sur le contenu de ses déclarations.

John Williamson, un ancien directeur des communications du premier ministre Stephen Harper, a également écrit qu’il estime que les différentes régions du pays ont des besoins différents en matière de travailleurs.

Il a ajouté que les employeurs de sa circonscription du Nouveau-Brunswick devraient tenter de combler les postes disponibles en donnant la priorité aux travailleurs canadiens.

iPolitics rapporte que le député a affirmé samedi que «cela n’a aucun sens de payer des Blancs pour demeurer chez eux alors que les entreprises engagent des gens qui ont la peau brune («brown people») pour faire le travail» à titre de travailleurs temporaires.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!