Collaboration spéciale Benjamin Hudon-Barbeau

MONTRÉAL – Benjamin Hudon-Barbeau, 38 ans, cet individu qui avait réussi la première de deux spectaculaires évasions de prison en hélicoptère, soit celle d’il y a deux ans à la prison de Saint-Jérôme, devra faire face à deux accusations de meurtre prémédité et trois de tentative de meurtre.

Le ministère public a déposé un acte d’accusation privilégié, de sorte que Hudon-Barbeau, qui est déjà incarcéré, ira directement à procès sans devoir passer par une enquête préliminaire.

Il est accusé des meurtres de Frédérick Murdoch, survenu le 12 octobre 2012 à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, et de Pierre-Paul Fortier, assassiné six jours plus tard, à Saint-Sauveur.

L’une des tentatives de meurtre visait l’homme d’affaires Vincent Pietrantonio, qui avait survécu à la fusillade où Frédérick Murdoch avait été assassiné. Les deux autres victimes de tentative de meurtre, survenues le 29 septembre et le 28 octobre 2012, étaient respectivement le fils de Vincent Pietrantonio, Tommy, et Dannick Lessard, le portier d’un bar de danseuses.

Un présumé complice de Hudon-Barbeau, Ryan Wolfson, est déjà accusé de ces cinq crimes et c’est lui qui aurait été le tireur. Les accusations envers Benjamin Hudon-Barbeau émanent du fait qu’il aurait aidé ou encouragé Wolfson à commettre ces actes.

Benjamin Hudon-Barbeau, qui avait été repris quelques heures après son évasion en hélicoptère de la prison de Saint-Jérôme le 17 mars 2013, a déjà été considéré comme un proche des Hells Angels. Arrêté en marge de la vaste opération SharQc menée contre les Hells Angels, il était au nombre des 31 suspects qui avaient ensuite été libérés sans procès en 2011 par le juge James Brunton, pour cause de délai déraisonnable.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!