QUÉBEC – Amir Khadir a conclu une entente à l’amiable avec l’ex-député libéral devenu lobbyiste pour l’industrie pharmaceutique Russell Williams.

Le député de Québec solidaire, qui était poursuivi pour diffamation, évite ainsi un procès.

Les propos litigieux remontent à 2010 et 2012. M. Khadir avait notamment qualifié de «criminel» et «d’escroc» M. Williams, qui préside Rx&D, une association regroupant une cinquantaine de compagnies pharmaceutiques.

Le député de Mercier en avait remis en 2012 en accusant Rx&D de pratiques frauduleuses ayant privé le trésor québécois «d’un à deux millions de dollars».

«Je vous demande de m’excuser, si le choix des mots et la dynamique spontanée du point de presse ou des erreurs ont pu laisser croire que dans mes propos, je vous accusais personnellement. Je ne répéterai pas ce genre de propos envers votre personne ou envers Rx&D», écrit M. Khadir, dans une lettre d’excuse adressée à M. Williams datée du 22 mars.

Les excuses publiques du député de gauche mettent un terme à la poursuite civile de 125 000 $ de même qu’au procès qui devait s’ouvrir lundi au palais de justice de Montréal.

Malgré ce dénouement, M. Khadir a critiqué lundi en point de presse la poursuite intentée par Rx&D, y voyant une poursuite-bâillon.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!