VALLÉE-JONCTION, Qc – La direction d’Olymel annonce la mise à pied de 55 cadres et employés administratifs oeuvrant à son usine d’abattage et de découpe de porcs de Vallée-Jonction, en Beauce.

Cette mesure a été prise devant l’incertitude provoquée par la poursuite de la grève générale illimitée des syndiqués de cette usine.

Les 940 membres du Syndicat des travailleurs d’Olymel (CSN), qui ont déclenché la grève le 18 mars, ont rejeté l’offre finale bonifiée de l’employeur.

La direction soutient que la présence des employés non syndiqués ne sera plus requise sur les lieux de travail à partir du lundi 30 mars.

L’entreprise a également dû annuler les livraisons hebdomadaires de près de 23 000 porcs en provenance de l’Ontario afin de résoudre l’engorgement des abattages provoqué par l’arrêt des activités de l’usine de Vallée-Jonction.

Le maire de Vallée-Jonction, Réal Bisson, espère que le conflit à l’usine d’Olymel se réglera rapidement.

Il a fait valoir que les activités de l’établissement généraient des retombées très importantes dans sa région.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!