VICTORIA – De la radioactivité, libérée par le réacteur nucléaire de Fukushima endommagé lors du tsunami ayant frappé le Japon, il y a quatre ans, a été détectée sur les rives de l’île de Vancouver.

Selon des scientifiques, c’est la première fois que cette radiation atteint l’Amérique du Nord.

Des traces de césium 134 — un isotope radioactif — ont été recueillies près d’un quai, à Ucluelet, à environ 315 km à l’ouest de Victoria.

Un spécialiste de la chimie océanographique de l’Université de Victoria, Jay Cullen, a affirmé que cette quantité de radioactivité est minuscule et ne menace pas la santé humaine ou l’écosystème de l’océan. Il a ajouté que ces mesures sont plus de 1000 fois inférieures à ce qu’on retrouve dans l’eau que boivent les Canadiens.

Des scientifiques et des bénévoles ont recueilli des échantillons d’eau sur plus de 60 emplacements situés le long de la côte ouest américaine et canadienne et à Hawaii au cours des 15 derniers mois.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!