HALIFAX – Un nouveau bateau des Navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA) portera le nom d’une infirmière qui a oeuvré dans la Marine royale canadienne durant la Seconde Guerre mondiale.

Le ministre de la Défense nationale, Jason Kenney, a confirmé qu’il s’agit de Margaret Brooke, décorée pour sa bravoure à la suite du torpillage et du naufrage subséquent du traversier terre-neuvien SS Caribou, le 14 octobre 1942, dans le détroit de Cabot au large de Terre-Neuve.

Ce jour là, le traversier a coulé en cinq minutes. Luttant pour sa propre survie, la capitaine Brooke a tout fait pour sauver la vie de sa collègue et amie, l’infirmière militaire et enseigne de vaisseau Agnes Wilkie, pendant que les deux femmes s’agrippaient à des cordes sur une embarcation de sauvetage chavirée. Malgré les efforts de la capitaine Brooke, qui tenait son amie par un bras, cette dernière a succombé à l’eau glaciale.

Pour cet acte d’altruisme, Margaret Brooke, qui est native de la Saskatchewan, a été nommé membre de l’Ordre de l’Empire britannique.

Le ministre Kenney a lui-même téléphoné à Margaret Brooke pour lui demander de prêter son nom à l’un des navires de la Marine royale canadienne. Mme Brooke a eu 100 ans le 10 avril dernier.

Après son retour à la vie civile, Mme Brooke a obtenu un doctorat en paléontologie de l’Université de Saskatchewan. À son départ à la retraite, elle a déménagé à Victoria, en Colombie-Britannique, où elle habite toujours aujourd’hui.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!