OTTAWA – Des vétérans qui se battent pour avoir accès à de la marijuana médicale assurent qu’ils ne sont pas ébranlés, bien qu’ils ne soient pas parvenus à rencontrer le ministre des Anciens combattants Erin O’Toole.

Le caporal à la retraite Clayton Goodwin, qui représente les Vétérans pour l’usage de la marijuana médicale, n’a pu rencontrer le ministre O’Toole, qui se trouvait au Musée canadien de la guerre. Il assure néanmoins qu’il ne se laissera pas démonter et qu’il tient à ce que le ministre entende ce que ces anciens soldats ont à dire.

Selon les renseignements obtenus du ministère des Anciens combattants, le nombre de vétérans admissibles au programme de marijuana pour des fins médicales a grimpé à 601 l’an dernier, comparativement à 116 l’année précédente.

M. Goodwin soutient que ces anciens soldats sont confrontés à des délais injustifiés alors qu’ils se sont faits prescrire cette substance pour de véritables raisons médicales. Le gouvernement tarde trop à les rembourser, s’est-il plaint.

À l’occasion de la rencontre au musée, le ministre O’Toole n’a pas abordé cette question de la marijuana médicale. Il a réitéré sa volonté de voir le ministère des Anciens combattants collaborer de près avec les Forces armées canadiennes.

Il a aussi souligné que son gouvernement s’affairait à revoir la Nouvelle Charte des anciens combattants — l’entente qui encadre les prestations gouvernementales aux vétérans — afin de «dépolitiser» les discussions à ce sujet.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!