OTTAWA – Des examens préliminaires ont permis de confirmer la présence de la grippe aviaire H5 dans une deuxième ferme de poulets dans le comté d’Oxford, en Ontario.

Le problème a été détecté samedi.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a placé l’exploitation en quarantaine afin de contrôler la propagation de la maladie.

Elle mène actuellement d’autres tests pour déterminer entre autres la souche du virus.

L’organisation souligne que la grippe aviaire ne représente aucun risque pour la salubrité des aliments lorsque la volaille et ses produits dérivés sont manipulés et cuits correctement. Elle ajoute que la maladie affecte rarement les êtres humains qui n’ont pas de contacts constants avec des oiseaux infectés.

Les quelque 27 000 poulets, qui se trouvent sur les lieux infectés, seront euthanasiés par mesure de précaution.

Un nettoyage et une désinfection seront également effectués dans les installations touchées.

Pour l’instant, l’ACIA n’a pas pu déterminer comment les oiseaux infectés ont été exposés au virus.

Dans les circonstances, le docteur Abed Harchaoui, qui est le vétérinaire principal de la section des maladies animales exotiques au sein de cette organisation, a invité les producteurs à redoubler de prudence.

«Je continue d’inciter les aviculteurs à déclarer tout symptôme suspect et à faire preuve d’une grande vigilance dans [l’application de] leurs mesures de biosécurité», a-t-il déclaré en point de presse, dimanche avant-midi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!