La découverte d’un colis suspect sur le site d’une entreprise minière a provoqué dimanche soir un important branle-bas de combat à Sept-Îles, sur la Côte-Nord.

Un agent de sécurité de la compagnie minière IOC a fait la découverte d’un paquet abandonné sur les terrains de la société.

En raison de l’apparence de l’objet découvert sur la rue Retty, il a aussitôt contacté la Sûreté du Québec.

Un large périmètre de sécurité a été érigé par les forces policières, qui ont ordonné l’évacuation de 70 résidences situées près de l’entreprise minière.

Les employés de compagnie minière IOC ont aussi été évacués par mesure préventive.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, s’attendait à ce que l’avis d’évacuation soit maintenu pour une bonne partie de la nuit.

«Nous avons ouvert le centre sociocommunautaire, afin de s’assurer que personne ne soit dans la rue. C’est incommodant pour les gens le temps que ça prend, mais on va s’être assuré que tout le monde soit en sécurité», a-t-il indiqué lors d’un entretien avec La Presse Canadienne.

Pendant la nuit, il a cependant été déterminé que le colis était inoffensif. «Le périmètre a été levé et les citoyens ont pu regagner leur résidence. L’enquête débute dans le dossier pour déterminer qui a pu déposer le colis à cet endroit», a indiqué Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La Compagnie minière IOC se décrit comme l’un des principaux fournisseurs canadiens de boulettes et de concentré de minerai de fer pour les marchés étrangers.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!