HALIFAX – Quatre marins britanniques accusés d’agression sexuelle ayant causé des blessures seront transférés d’une base militaire de Halifax vers une base militaire située en Alberta.

Simon Radford, Joshua Finbow, Craig Stoner et Darren Smalley ont été libérés sous conditions le 20 avril, soit de résider à la base des forces armées canadiennes de Stadacona, de payer une caution de 3000 $, de n’avoir aucun contact avec la présumée victime et de retourner en cour le 27 mai.

Vendredi, la Cour provinciale a accordé un changement aux conditions, leur permettant de demeurer à la base de Suffield, en Alberta, où il y a une unité des forces armées britanniques.

À l’extérieur de la salle de cour, l’avocat de la Couronne Scott Morrison a précisé que l’amiral de la base de Stadacona leur avait demandé de quitter les lieux d’ici 18 h.

Lorsqu’ils ont été arrêtés le 16 avril en Nouvelle-Écosse, les hommes étaient dans la province pour participer à un tournoi de hockey avec le personnel des forces armées locales.

La Couronne allègue qu’ils ont participé à une agression sexuelle en groupe le 10 avril dans une caserne de la base militaire de Shearwater, une autre base de Halifax.

Le major Yves Desbiens, un porte-parole pour la police militaire des forces armées, avait dit à ce moment que la plaignante est une civile.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!