collaboration spéciale The Hollywood Reporter (États-Unis), 6 mai 2015

Chaque semaine, Influence Communication surveille et analyse pour Métro la couverture internationale du Québec dans 160 pays du monde et en 22 langues.

Durant une conférence de presse cette semaine où étaient dévoilés les noms des artistes invités au prochain Just for Laughs Festival (JFL), le grand patron du festival, Bruce Hill, s’est réjoui de la belle brochette d’artistes qu’il a réunie. Mais qu’en est-il des retombées médiatiques internationales de cet événement considéré comme un tremplin pour les humoristes, tant francophones qu’anglophones?

Il est clair qu’en s’assurant la participation de Neil Patrick Harris, Trevor Noah, Mike Myers, Dave Chappelle et autres pour cette édition 2015, les organisateurs espèrent attirer l’attention du public et de la presse étrangère. Individuellement, ces artistes génèrent déjà des milliers d’articles, notamment Neil Patrick Harris, qui a récolté à lui seul une trentaine de milliers d’éléments de nouvelles depuis le début de l’année 2015. Une situation qui devrait favoriser la visibilité du festival JFL.

Cependant, en 2014, malgré le passage des Seth Rogen, Andy Samberg, Aziz Ansari, Russell Peters et autres, le festival n’avait pas généré tellement plus d’éléments de nouvelles (454 éléments) à l’international qu’au cours des cinq dernières années. Le pari sera donc de faire en sorte que la visibilité individuelle des artistes profite vraiment au festival.

C’est l’impact (possible) des médias sociaux qui pourrait hisser la visibilité du festival vers de plus hauts sommets. Ensemble, les quelques noms énumérés plus haut rejoignent des millions d’abonnés sur Twitter. Neil Patrick Harris, à lui seul, a 15,7 millions d’abonnés. Ce qui voudrait dire qu’un seul commentaire sur Mont-réal de M. Harris pourrait atteindre environ le double de la population du Québec en quelques secondes!

Just for Laughs reste beaucoup plus médiatisé sur le plan international que le festival Juste pour rire, les artistes internationaux et l’intérêt américain pour JFL aidant grandement la couverture à l’extérieur du Canada. Le volet francophone tire quand même son épingle du jeu, avec une centaine d’éléments de nouvelles à l’étranger annuellement depuis les cinq dernières années.

Gilbert Rozon affirmait dans certains médias québécois cette semaine qu’il espérait que le volet anglophone du festival obtienne la même visibilité que le festival d’Édimbourg. Pour ce faire, il faudrait que paraissent un peu moins de 800 éléments de nouvelles sur le JFL d’ici la fin de l’année, le festival d’Édimbourg ayant récolté l’an dernier 1 215 éléments de nouvelles à l’extérieur de la Grande-Bretagne, dans les grands quotidiens du monde. Alors, rien n’est encore joué quant au défi que s’est donné M. Rozon.

Top 5
Nombre d’éléments de nouvelles produits dans les grands quotidiens internationaux sur le festival Just for Laughs depuis cinq ans.

  • 2015 (1er janvier au 6 mai) : 229
  • 2014 : 454
  • 2013 : 409
  • 2012 : 471
  • 2011 : 502
  • 2010 : 383

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!