OTTAWA – Le gouvernement fédéral tente d’empêcher le Tribunal canadien des droits de la personne d’entendre le témoignage d’un ex-agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) autochtone relativement à la discrimination et au harcèlement dont il aurait été victime lors de sa longue carrière au sein de la police fédérale.

Le procureur général, Rob Nicholson, a demandé à la Cour fédérale de revoir la décision de la Commission canadienne des droits de la personne de référer la plainte de Greg Morrison Blain au Tribunal des droits de la personne.

M. Blain a été policier à la GRC de juillet 1992 jusqu’à son départ à la retraite en janvier dernier. Il est aujourd’hui chef de la bande autochtone d’Aschcroft, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Kamloops, en Colombie-Britannique.

L’ex-policier avait déposé une plainte en juin 2008 à la Commission canadienne des droits de la personne, arguant qu’il avait été victime de discrimination et de harcèlement en raison de ses origines et d’un trouble psychologique dont il a souffert après une mission en Afghanistan.

La commission a demandé au tribunal d’examiner l’ensemble de la plainte de M. Blain, qui couvre une carrière de 20 ans, mais le procureur général estime que le tribunal devrait plutôt se concentrer sur une plus petite portion de la plainte.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!