EDMONTON – La Commission des libérations conditionnelles du Canada a accordé une libération conditionnelle totale immédiate à un homme qui avait été reconnu coupable d’homicide involontaire relativement à la mort par balle de quatre agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Alberta.

Selon l’agence fédérale, Shawn Hennessey a prouvé qu’il pouvait bien fonctionner en public dans la maison de transition où il vit depuis l’automne dernier. Il lui sera toutefois impossible de contacter les familles des victimes.

Hennessey et son beau-frère Dennis Cheeseman ont plaidé coupable à une accusation d’homicide involontaire pour avoir donné à James Roszko un fusil et pour l’avoir reconduit à sa ferme près de Mayerthorpe — une région rurale de la province — en 2005.

Roszko avait tendu une embuscade aux constables Peter Schiemann, Anthony Gordon, Brock Myrol et Leo Johnston, avant de les abattre. Les policiers menaient la garde d’une hutte en tôle près de sa ferme. Roszko avait ensuite retourné l’arme contre lui.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!