Adrian Wyld Erin O'Toole. Adrian Wyld / La Presse Canadienne

OTTAWA – Le ministre fédéral des Anciens Combattants, Erin O’Toole, a défendu récemment l’ampleur des fonds non dépensés au ministère, qui s’élèvent à 1,13 milliard $, en faisant valoir qu’il était difficile de suivre à la trace les dépenses de services alors que bon nombre de vétérans âgés s’éteignent.

En fait, le ministère produit un rapport détaillé tous les trois mois qui répertorie non seulement le nombre d’anciens combattants, mais aussi leurs handicaps par catégorie: combien sont en fin de vie, leur âge, leur sexe, leurs maladies et ce qui est dépensé dans les programmes et services individuels.

M. O’Toole a affirmé au comité multipartite sur les anciens combattants cette semaine que le gouvernement ne pouvait savoir de manière exacte «ce qui sort en fait» des coffres avant que les relevés ne soient publiés dans l’année suivante.

Des sources au ministère ont souligné que le rapport était un document public jusqu’en 2008, avant que le gouvernement Harper ne décide d’en faire usage à l’interne seulement.

Le porte-parole de M. O’Toole, Martin Magnan, a reconnu que le ministère menait des projections complètes «des clients et des dépenses», tout en ajoutant qu’il n’avait pas accès à une liste exhaustive de tous les vétérans vivants.

Le gouvernement a été pris à partie l’automne dernier sur la question des fonds non dépensés, alors que libéraux et néo-démocrates ont accusé les conservateurs d’utiliser cet argent en coulisses pour tenter d’équilibrer leur budget.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!