Adrian Wyld / La Presse Canadienne Stephen S. Poloz, le gouverneur de la Banque du Canada

MONTRÉAL – La prochaine décision de la Banque du Canada relative à son taux directeur sera dévoilée mercredi.

Le 4 mars et le 15 avril, l’institution avait choisi de le maintenir à 0,75 pour cent.

Le directeur instrument de dettes et marché des capitaux à la Banque de Montréal, Guy Phaneuf, ne s’attend pas à ce que ce scénario change.

Il va même plus loin en affirmant qu’il n’anticipe «pas réellement de mouvements en 2015».

M. Phaneuf soutient que «si jamais la Banque du Canada avait un geste à poser, ce serait non pas une hausse de taux mais bien une coupure additionnelle», faisant ainsi allusion à la réduction d’un quart de point de pourcentage intervenue le 21 janvier dernier.

Pour étayer son point de vue, Guy Phaneuf souligne que «l’activité économique au pays montre des signes de ralentissement dernièrement» et que, même si «le dollar canadien est faible, ça n’a pas nécessairement fait augmenter les exportations».

Il ajoute le taux d’endettement des consommateurs canadiens est déjà très élevé.

Dans de pareilles circonstances, une conclusion s’impose dans son esprit: «c’est sûr et certain qu’il faut stimuler l’économie et ce n’est pas avec une hausse de taux qu’on va y arriver».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!