Nathan Denette/La Presse canadienne

TORONTO – BlackBerry a dit mettre à pied un nombre non précisé d’employés à travers ses activités mondiales, alors que l’entreprise canadienne effectue des changements à ses activités de fabrication des téléphones intelligents.

L’entreprise établie à Waterloo, en Ontario, a affirmé que ces coupes d’emplois toucheraient des employés responsables de la fabrication du matériel, des logiciels et des applications de ses téléphones, qui incluent des dispositifs comme les BlackBerry Bold, Classic et Passport.

BlackBerry (TSX:BB) a refusé de dire combien d’emplois étaient coupés, mais a expliqué que l’entreprise cherchait à réduire la taille de ses activités liées aux appareils pour renouer avec la rentabilité dans ce secteur.

BlackBerry a indiqué par courriel vouloir répartir les ressources de la manière la plus propice pour profiter d’occasions de croissance tout en progressant vers une «rentabilité durable dans tous les aspects de l’entreprise».

Le fabricant canadien comptait environ 7000 employés à travers le monde en septembre 2014. Environ la moitié travaillait au Canada, la plupart dans la région de Waterloo.

BlackBerry a dit anticiper une augmentation des ventes et des activités de marketing dans les prochains mois, de même que la conclusion de partenariats stratégiques avec d’autres entreprises et l’embauche de plus d’employés du côté des ventes et des secteurs à «forte croissance» de ses affaires.

Cette plus récente série de coupes d’emplois survient après que le chef de la direction, John Chen, eut affirmé à la fin août que BlackBerry tournait la page sur trois années de mises à pied.

Plutôt que de faire des téléphones intelligents une priorité, M. Chen a réalisé un virage stratégique orienté vers les services de logiciels pour appareils mobiles qui mettent l’accent sur de hauts niveaux de sécurité et ciblent essentiellement la communauté d’affaires et les gouvernements.

BlackBerry a renoué avec un mince profit l’an dernier, mais ses revenus totaux dans ses services de logiciels et de téléphonie ont continué de décliner.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!