CACHE CREEK, C.-B. – Le maire d’une petite municipalité de la Colombie-Britannique a déclaré l’état d’urgence, dimanche, après qu’un violent orage a balayé la région et laissé dommages et inondations derrière lui.

Le maire de Cache Creek, John Ranta, affirme qu’environ 40 personnes ont dû quitter leur maison samedi lorsque le niveau de précipitations a atteint 26 millimètres en une heure seulement.

Certains résidants pourraient être contraints d’attendre des mois avant de pouvoir réintégrer leur domicile, a déclaré M. Ranta dimanche. Environ 80 résidants sont en état d’alerte et pourraient être forcés de quitter leur domicile à tout moment.

Le fait de déclarer l’état d’urgence à Cache Creek, une communauté située à environ 80 kilomètres à l’ouest de Kamloops, permettra un soutien financier accru pour reconstruire le village de 1000 résidants.

Le chef des pompiers volontaires, Tom Moe, a comparé la ville à une zone de guerre. Des débris jonchent le sol un peu partout, a-t-il dit.

Les équipes de pompiers ont eu du mal à répondre aux appels d’urgence samedi, affirme M. Moe, car des coulées de boue ont traversé les portes vitrées du poste et se sont répandues dans la caserne.

Dimanche, la première ministre de la province, Christy Clark, a offert sur Twitter son soutien aux résidants touchés par des inondations.

Selon Environnement Canada, une veille d’orage violent demeure en vigueur à Kamloops et dans les régions de l’Okanagan et de Shuswap.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!