MERIDA, Mexique – Le Canada, les États-Unis et le Mexique ont formé un groupe de travail sur les changements climatiques et l’énergie à l’échelon ministériel.

Le ministre des Ressources naturelles, Greg Rickford, a conclu une entente avec ses homologues américains et mexicains, Ernest Moriz et Pedron Joaquin-Coldwell, lors d’une rencontre entre les trois hommes.

Le comité concentrera son attention sur un certain nombre de dossiers comme les réseaux électriques fiables, résistants et à faibles émissions de carbone, le déploiement de technologies énergétiques propres, y compris les énergies renouvelables, et l’efficacité énergétique pour les équipements, les appareils, les industries et les bâtiments.

Il abordera aussi d’autres sujets comme le captage, l’utilisation et le stockage du carbone, l’adaptation aux changements climatiques ainsi que les émissions du secteur des hydrocarbures.

En décembre, les trois pays avaient annoncé une entente de coopération en matière d’énergie et d’environnement, notamment l’exploitation responsable et durable du pétrole et du gaz naturel non classiques au moyen de pratiques exemplaires.

Dans un communiqué publié lundi, M. Rickford a déclaré que cette coopération permettrait de «(rehausser) la sécurité énergétique et (de protéger) l’environnement tout en stimulant l’emploi et l’économie».

La semaine dernière, la ministre fédérale de l’Environnement, Leona Aglukkaq, avait annoncé que le Canada prévoyait réduire ses émissions de gaz à effet de serre à 30 pour cent sous les niveaux de 2005 d’ici 2030. Selon elle, cette cible, qui s’aligne sur celle d’autres grands pays industrialisés, est équitable et ambitieuse.

À la Chambre des communes, lundi, la députée néo-démocrate Megan Leslie a dénigré les cibles canadiennes.

«Le Canada ne réduit pas sa juste part d’émissions de gaz à effet de serre», a-t-elle dit.

Mme Aglukkaq a réagi en déclarant que le gouvernement voulait «réduire les émissions, selon une approche sectorielle, tout en protégeant l’économie et les emplois des Canadiens».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!