SAINT-ANTOINE-DE-TILLY, Qc – Un groupe récemment formé pour lutter contre les projets de transit et d’exploitation des hydrocarbures au Québec a convié les citoyens dimanche à Saint-Antoine-de-Tilly, près de Québec.

Le groupe appelé «Saint-Antoine-de-Tilly – Milieu de vie» a choisi de tenir sa réunion au Manoir de Tilly, une vieille seigneurie qui donne sur le fleuve Saint-Laurent, afin de symboliser la valeur du patrimoine naturel et culturel à préserver.

Des experts invités tenteront de renseigner les citoyens, notamment sur le transit du pétrole de l’Ouest via le Québec par oléoducs, trains et navires.

Selon la présidente du groupe, Irène Dupuis, plusieurs Québécois ignorent les risques de marée noire et de contamination de l’eau potable liés au passage d’un nombre accru de pétroliers sur le fleuve. Elle estime que le projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada traverserait 600 affluents du Saint-Laurent.

Mme Dupuis souligne également que le gouvernement du Québec prépare un projet de loi susceptible, selon elle, de rouvrir la porte à l’exploitation du gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent, malgré les conclusions négatives du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!