CALGARY – Le plus grand regroupement de l’industrie canadienne du pétrole et du gaz naturel n’a pas peur des objectifs de réduction de gaz à effet de serre annoncées par le G7.

Au terme d’une rencontre en Allemagne, les leaders du G7 se sont engagé lundi à réduire leur empreinte écologique d’ici 2050 et à migrer vers une économie sans carbone d’ici la fin du siècle.

Selon le président de l’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP), Tim McMillan, la technologie sera la clé de l’atteinte de ces objectifs.

M. McMillan a rappelé que certaines des technologies qui sont aujourd’hui courantes dans le secteur du pétrole et du gaz naturel auraient été inconcevables il y a un siècle.

Selon lui, l’industrie pétrolière continuera à jouer un rôle dans l’économie pour les décennies à venir, compte tenu de la demande des pays en voie de développement.

Entre-temps, le premier ministre canadien Stephen Harper a indiqué que les cibles du G7 ne signifiaient pas que l’industrie allait «éteindre les lumières».

Selon M. Harper, l’industrie devra «simplement trouver des façons de créer des sources d’énergie faibles en émissions de carbone».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!