Archives

OTTAWA – Les crimes haineux au Canada ont baissé de 17 pour cent de 2012 à 2013, a indiqué mardi Statistique Canada.

C’est une baisse de 247 crimes haineux signalés à la police, pour un total de 1167 en 2013, ou 3,3 par 100 000 habitants.

Les crimes motivés par la haine envers une origine ethnique, une religion ou une orientation sexuelle constituaient 95 pour cent du total, représentant respectivement 51, 28 et 16 pour cent.

Selon les données recueillies auprès des corps policiers canadiens, 93 crimes motivés par la religion ont été signalés, soit une diminution de 22 pour cent. Tous les groupes religieux en ont profité, sauf un: les musulmans, visés par 20 crimes de plus cette année-là.

Les crimes racistes ont quant à eux baissé de 17 pour cent. Ceux visant les Arabes, les Asiatiques occidentaux et les Noirs sont ceux ayant le plus reculé. Par contre, ceux à l’endroit des Asiatiques de l’Est et du Sud-est ainsi que des Blancs ont augmenté respectivement de 11 et de 9 cas.

Il n’y a eu qu’un crime de plus à l’endroit des diverses orientations sexuelles, pour un total de 186.

Statistique Canada explique que le recul de 2013 est dû à une diminution de 30 pour cent des crimes haineux sans violence, principalement des méfaits, ce qui comprend le vandalisme, les graffitis et d’autres formes de destruction d’un bien. La majorité des crimes haineux déclarés par la police en 2013, soit 60 pour cent, étaient des infractions sans violence et la moitié était des méfaits.

Quatre crimes haineux sur 10, en 2013, étaient de nature violente (voies de fait simples ou menaces). «Parmi tous les crimes haineux, ceux qui étaient motivés par la haine d’une orientation sexuelle étaient le plus souvent de nature violente (66 %), comparativement à 44 % des crimes motivés par la haine d’une race ou d’une origine ethnique et à 18 % des crimes motivés par la haine d’une religion», précise Statistique Canada.

La vaste majorité des crimes haineux (87 pour cent) ont été commis dans les grandes villes. Montréal, Toronto et Vancouver ont enregistré 43 pour cent du total, mais ce sont Thunder Bay et Hamilton en Ontario qui ont enregistré les taux les plus élevés, avec, respectivement, 20,9 cas pour 100 000 habitants et 17,4 cas pour 100 000 habitants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!