Trois personnes ont perdu la vie dans l’écrasement d’un bimoteur Piper Aztec dans le grand nord québécois.

L’appareil s’est écrasé vraisemblablement jeudi soir à environ deux kilomètres à l’ouest de Kangirsuk, un petit village inuit situé sur la rive ouest de la baie d’Ungava.

Il n’y a pas de témoin de l’accident, mais un premier signal de la balise d’urgence de l’appareil a été capté par satellite vers 23h40 jeudi soir et retransmis à la base militaire de Trenton, en Ontario. Un spécialiste a cependant précisé que cette réception du signal ne correspondait pas nécessairement au moment de l’écrasement.

Les Forces armées ont aussitôt dépêché un appareil Hercules pour effectuer des recherches, mais les secouristes n’ont localisé l’appareil que vers midi, vendredi.

Il s’agissait d’un vol privé. Aucune information n’a encore été dévoilée sur l’identité des victimes ou les points de départ et d’arrivée prévus de l’avion dont le pilote, selon les autorités militaires de la base de Trenton, n’avait pas communiqué de plan de vol avant son départ.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!