Bill Graveland / La Presse Canadienne Un véhicule blindé canadien.

CALGARY – Des véhicules blindés légers ayant transporté des soldats canadiens en Afghanistan seront transformés en mémoriaux.

Le LAV III, qui est entré en service en 1999, a été le principal véhicule de l’infanterie mécanisée de l’armée canadienne au cours de son intervention en Afghanistan. Blindé, il comptait huit roues.

Quelque 250 véhicules ont été retirés du service. Le gouvernement fédéral veut les céder à des collectivités de tout le pays afin qu’ils servent de mémoriaux. Le LAV III a été associé aux troupes canadiennes terrestres ayant combattu en Asie centrale. Il avait été conçu et fabriqué par General Dynamics Canada.

Selon Shawne Deane, de la Compagnie Canada, un organisme sans but lucratif qui veut créer des liens entre l’institution militaire et le monde des affaires, le véhicule «a sauvé des vies».

Les véhicules dont le poids atteint 17 000 kilos feront l’objet de modifications avant d’être remis à des collectivités canadiennes. Ils seront démilitarisés. On leur retirera les systèmes d’armes, les moteurs et les systèmes de communications.

Jusqu’à présent, 30 demandes ont été formulées et 20 autres groupes ont manifesté un intérêt pour acquérir un LAV III. Le coût de chacun d’entre eux est de 15 000 $.

Le comité de sélection est dirigé par le major-général à la retraite David Fraser, qui a assuré le commandement régional des provinces du sud de l’Afghanistan.

Parmi les institutions ayant fait une demande figure le Musée de l’armée de l’Alberta, à Calgary, qui espère l’ajouter à sa collection de véhicules blindés et de mémoriaux. La directrice des opérations du musée, Jody Marchuk, a rappelé que la ville abrite des unités de l’infanterie de l’armée canadienne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!