MONTRÉAL – La prestigieuse faculté de médecine de l’Université McGill a été placée sous probation par l’organisme canadien qui délivre les accréditations, jugeant que l’établissement montréalais ne respectait pas toutes les normes universitaires.

Mais le doyen de la faculté de médecine, David Eidelman, a affirmé mercredi que l’établissement travaillait déjà à corriger les lacunes ayant été soulevées.

«Il est en fait question d’enjeux de procédures dans la faculté, des éléments qui doivent être documentés, des choses dont il faut s’assurer qu’elles soient faites d’une certaine manière auxquelles nous n’avons pas suffisamment porté attention, a-t-il évoqué. J’estime que c’est pour cela que nous sommes en difficulté.»

Une équipe d’enquête de l’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) s’est rendue à l’Université McGill à la fin février.

La principale et vice-chancelière Suzanne Fortier a été informée par écrit à la mi-juin que l’association avait voté pour placer le programme sous probation.

L’association a indiqué dans la lettre avoir découvert plusieurs manquements aux normes universitaires qui compromettent significativement la qualité du programme d’éducation en médecine.

M. Eidelman a dit avoir rencontré des étudiants, tard mercredi, pour leur assurer que leur statut d’étudiant et leur capacité d’obtenir un diplôme n’étaient pas affectés.

Fondée en 1829, la faculté accueille près de 5600 étudiants et plus de 4600 membres du personnel, selon la direction.

Des étudiants questionnés dans le cadre de l’enquête de l’association ont fait état d’une formation inadéquate dans plusieurs secteurs tels que l’apaisement de la douleur, la science du comportement et la sexualité humaine.

M. Eidelman a affirmé qu’un nouveau curriculum était mis en forme, mais qu’il n’avait pas encore être approuvé.

Le doyen s’est dit confiant de voir la situation se résoudre.

Il y aura une visite en septembre pour s’assurer que la faculté est sur la bonne voie pour soumettre un plan d’action détaillé d’ici décembre.

La faculté fera l’objet d’un nouvel examen en 2017.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!