MONTRÉAL – Ceux qui veulent perdre du poids sans le reprendre n’ont apparemment qu’à grimper sur le pèse-personne chaque jour.

Une étude menée pendant deux ans par des chercheurs de l’université Cornell et dont les résultats sont publiés dans le Journal of Obesity témoigne de l’efficacité de cette stratégie toute simple.

Les participants qui ont perdu du poids pendant la première année du programme ont été capables de maintenir leur perte de poids pendant la deuxième. Cela est important, puisque les études démontrent qu’environ 40 pour cent du poids perdu lors d’un régime est repris au cours de la première année et près de 100 pour cent au bout de cinq ans.

L’auteur de l’étude, le professeur David Levitsky, a expliqué qu’on a seulement besoin d’un pèse-personne, d’un chiffrier électronique ou d’un bout de papier graphique. Cette méthode, a-t-il dit, nous force à prendre conscience du lien entre l’alimentation et le poids. Elle va aussi à l’encontre des anciennes recommandations, qui déconseillaient une mesure quotidienne du poids.

Les participants à l’étude avaient reçu comme mission de perdre 1 pour cent de leur poids, ce qui représente environ 150 calories de moins par jour pendant deux semaines. Ils pouvaient perdre ce poids comme bon leur semblait.

Une fois cette perte de poids maintenue pendant dix jours, on leur demandait de perdre un autre 1 pour cent, et ainsi de suite, avec comme objectif ultime la perte de 10 pour cent du poids de départ.

La stratégie a semblé plus efficace pour les hommes que pour les femmes, pour des raisons que le professeur Levitsky est incapable d’expliquer pour le moment.

Les chercheurs croient toutefois que le pèse-personne renforce certains comportements, comme l’exercice physique ou le fait de manger moins.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!