TORONTO – Les médiocres revenus provenant de la vente de publicités nationales sur les ondes de Radio 2 et d’Espace Musique démontrent «clairement» que la Société Radio-Canada (SRC) a mal évalué le marché de la publicité, a affirmé un expert des médias.

Radio-Canada et la CBC ont tiré 1,1 million $ en vendant des annonces publicitaires sur les ondes de leurs deux chaînes spécialisées en musique, selon le rapport annuel du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) concernant les radios commerciales canadiennes.

Cette somme se situe bien au-dessous des espoirs de Radio-Canada, qui comptait obtenir 10 millions $ lorsque le CRTC a approuvé son projet de diffuser des messages publicitaires sur les deux chaînes. En mai 2013, au moment du renouvellement des permis des licences de Radio-Canada, le CRTC avait permis la diffusion de publicité pour une période limitée de trois ans. Les deux chaînes ne pouvaient pas diffuser plus de quatre minutes de publicité par heure de diffusion.

Selon le président de Canadian Media Research, Barry Kiefl, Radio-Canada a tenu pour acquis que la demande des annonceurs serait plus forte et elle n’est pas parvenue à jauger très précisément le marché publicitaire canadien.

Les nouveaux revenus sont loin de couvrir les réductions budgétaires de 18,2 millions $ imposées en 2014 par le gouvernement fédéral, si on se fie au rapport du CRTC. Les revenus totaux des 82 chaînes de radio de Radio-Canada ont chuté de 5,6 pour cent à 287,6 millions $ pour la période s’étant terminé le 31 août 2014.

M. Kiefi soupçonne que Radio-Canada perd de l’argent en vendant du temps publicitaire sur les ondes de Radio 2 et d’Espace Musique.

Une porte-parole de Radio-Canada, Carole Breton, a reconnu, dans un courriel transmis lundi, que le diffuseur était déçu par ses revenus provenant de ses chaînes de radio.

«Nous allons continuer de trouver des façons de générer plus de revenus de publicité pour nos postes de radio musicaux», a-t-elle dit.

Le CRTC indique aussi que les crédits parlementaires, lesquels couvrent presque entièrement le budget du service radio de Radio-Canada, sont passés de 295,5 millions $ en 2013 à 277,3 millions $ à 2014. Quant aux dépenses du réseau, elles ont baissé de 3 pour cent en comparaison à l’année précédente.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!