MONTRÉAL – La Ville de Saguenay en appelle du jugement de la Cour supérieure qui l’avait contrainte à rétablir le budget de fonctionnement du cabinet de l’opposition.

Lundi dernier, la Cour supérieure du district de Chicoutimi a donné raison à l’Équipe du renouveau démocratique, qui voulait que soit rétabli son budget de fonctionnement, qui lui permet notamment de payer les dépenses reliées à son personnel.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, avait renoncé à son propre cabinet pour l’année 2015, disant être parfaitement capable de fonctionner sans celui-ci. Il estimait qu’en conséquence, l’opposition pouvait faire de même.

Toutefois, la Cour supérieure en a décidé autrement et l’a enjoint de prévoir dans son budget 2015 des crédits suffisants pour pourvoir aux dépenses du personnel du cabinet de l’opposition.

La Ville de Saguenay a donc fait savoir, vendredi, qu’elle interjetterait appel du jugement. Le maire Tremblay fait valoir, dans un communiqué, que le respect de ce jugement impliquerait de reformer tant le cabinet du maire que le cabinet de l’opposition, ce qui occasionnerait des dépenses de 600 000 $ par année en 2015, 2016 et 2017, soit 1,8 million $­.

Il précise que cette somme de 600 000 $ par année représente les revenus de taxation de 300 résidences.

Le maire Tremblay affirme que d’autres villes du Québec parviennent à fonctionner sans cabinet et qu’il a démontré qu’il était capable de le faire sans affecter les services aux citoyens.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!