TORONTO – Le réseau social Twitter peut unir les gens de différentes manières, et cette fois, c’est un raton laveur mort dans une rue de Toronto qui l’a fait.

Le premier gazouilli à propos de l’animal a été publié à environ 9h, jeudi, incitant une réponse rapide de la municipalité, qui a affirmé que les services animaliers avaient été informés.

Mais alors que la journée avançait, le raton est demeuré étendu sur le dos sur le trottoir à l’intersection des rues Yonge et Church, entraînant des centaines de gazouillis et même un mémorial de fortune.

Un cadre avec une photo d’un raton laveur, une carte de condoléances signée par les passants, une rose placée sous une des pattes de l’animal et même une chandelle ont graduellement fait leur apparition autour de la carcasse. Plusieurs messages ont été laissés, dont un qui indiquait le mot-clic #DeadRaccoonTO.

Les fleurs et les notes ont continué de s’accumuler pendant plus de 12 heures après la publication initiale, et même le conseiller municipal Norm Kelly a envoyé plusieurs messages exhortant la Ville à ramasser la carcasse de l’animal.

Une personne a écrit: «Dors bien, mon cher prince, les gens t’aiment et se souviennent de toi», tandis qu’un autre a déclaré: «Les Torontois sont débiles. Mais drôles.»

Finalement, vers environ 23 h, un employé de la municipalité a retiré la carcasse, mais a laissé le mémorial intact.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!