Les services d’urgence avertissent les milliers de personnes évacuées à cause des incendies dans le nord de la Saskatchewan de ne pas rentrer chez elles avant que ce n’ait été déclaré sécuritaire.

Un certain nombre de résidants ont pu retourner chez eux dans une poignée de municipalités. La situation dans la province s’est «légèrement normalisée», a indiqué Duane McKay des Services d’urgence. Il a rappelé que le progrès accompli dans la lutte contre les incendies ne signifie pas que le danger est chose du passé.

Des évaluations sont actuellement faites pour déterminer quels endroits ne sont plus menacés par les incendies de forêts, avant de procéder à la levée des ordres d’évacuation.

Steve Roberts, de la gestion des incendies de forêts de la Saskatchewan, a affirmé qu’un peu de pluie était tombée sur la région, mais «pas assez» pour éteindre tous les feux situés près des municipalités et des réserves.

Des flammes et de l’épaisse fumée ont forcé l’évacuation d’environ 13 000 personnes résidant dans au moins 50 localités au cours des deux dernières semaines.

Les incendies ont détruit 81 maisons et chalets. Quelque 1500 pompiers, dont des équipes venant des autres provinces et des États-Unis, combattent les flammes dans la région. Environ 90 résidants ont commencé une formation de lutte contre les incendies pour se joindre à eux.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a annoncé que les sociétés d’État permettraient aux évacués de retarder le paiement de leurs factures de services publics jusqu’en septembre.

En Colombie-Britannique, les résidants d’une localité qui avaient dû quitter leur maison pourraient revenir chez eux tandis que la province accueille de l’aide provenant de l’Australie.

L’incendie ravage le secteur du lac Puntzi, à environ huit heures d’auto au nord de Vancouver. Des immeubles bâtis sur quatre propriétés ont été détruits, dont deux maisons et une pourvoirie. Le travail des pompiers a été facilité par la pluie qui est tombée au cours du week-end, a indiqué Karen Powell, du service des incendies de Cariboo.

Lundi après-midi, l’incendie couvrait une superficie d’environ 80 km carrés. Il était contenu à 30 pour cent.

Quelque 50 pompiers australiens étaient attendus lundi. La plupart d’entre eux sont des spécialistes dans la coordination de la lutte contre les incendies forestiers.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!