OTTAWA – La ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose, a envoyé une lettre tranchante aux provinces et aux territoires leur demandant de coopérer avec Ottawa pour aider à réduire le coût des médicaments sur ordonnance.

Dans une note transmise aux ministres de la Santé des provinces et des territoires obtenue par La Presse Canadienne, Mme Ambrose indique que le gouvernement fédéral a «exprimé son intérêt de façon répétée» à participer à l’Alliance pancanadienne pharmaceutique.

Le message de la ministre vise à mettre de la pression juste avant la réunion des premiers ministres des provinces dans le cadre du Conseil de la fédération qui doit débuter mercredi à Saint-Jean de Terre-Neuve.

L’Alliance pancanadienne pharmaceutique a été formée par les provinces et les territoires en 2010 pour coordonner l’achat en gros et réduire le coût des programmes de médicaments financés par les deniers publics.

La ministre écrit que le système a été efficace mais que les Canadiens continuent de payer certains des coûts les plus élevés au monde pour des médicaments sur ordonnance.

Elle croit qu’il y aurait des avantages à impliquer le gouvernement fédéral à la table des négociations pour profiter de son «pouvoir d’achat et (de son) expertise».

«En fait, je crois que lorsqu’il s’agit du coût des médicaments sur ordonnance, les Canadiens se font avoir», écrit-elle.

Le gouvernement fédéral est l’un des plus importants acheteurs de médicaments au Canada puisqu’il aide à les fournir aux prisonniers, aux soldats, aux anciens combattants et aux Premières Nations.

Mais le rôle du fédéral a souvent été source de friction entre Ottawa et les provinces.

Les ministres de la Santé des provinces ont de leur côté aussi mis de la pression pour qu’Ottawa mette en place un programme national d’assurance-médicaments.

Tous les pays qui ont un système de santé universel offrent aussi un programme de couverture de médicaments sur ordonnance, à l’exception du Canada.

Une étude récente menée par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique, qui a été publiée dans le journal de l’Association médicale canadienne, a indiqué que la couverture publique des médicaments réduirait le coût total des achats de médicaments sur ordonnance de 7,3 milliards $ ou de 32 pour cent.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!