Les autorités saskatchewanaises ont permis à un millier d’évacués de regagner leur domicile après qu’elles eurent déterminer que les incendies et la fumée ne représentaient plus une menace dans certaines localités du nord de la province, mercredi.

Le premier ministre Brad Wall a annoncé que d’autres personnes pourraient obtenir bientôt la permission de retourner chez elles.

Il a rappelé que la situation demeurait sérieuse dans plusieurs secteurs, ajoutant qu’on devait faire preuve d’un «optimisme prudent». Il a aussi déclaré que la situation pourrait changer très rapidement et que certains incendies demeuraient très près de plusieurs localités.

Environ 13 000 personnes ont dû quitter leur foyer dans au moins 50 localités depuis le début de début des évacuations, il y a trois semaines. Un plus grand nombre d’incendies qu’à l’accoutumée ont détruit environ 90 maisons, surtout des chalets saisonniers.

Les pompiers de la province ont obtenu de l’aide de leurs confrères provenant d’autres provinces canadiennes et des États-Unis. Des soldats et des réservistes ont aussi été mobilisés tandis que certains citoyens ont reçu de la formation pour combattre les flammes. En tout et partout, environ 1700 personnes unissaient leurs efforts pour s’opposer aux incendies.

Jusqu’à mercredi après-midi, seul une poignée de résidants avaient pu regagner leur domicile.

Karri Kempf, du ministère des Services sociaux de la province, a indiqué que les évacués de Pinehouse, de la réserve Red Earth et de Deschambault Lake figurent parmi ceux qui ont obtenu l’aval des autorités. Toutefois, certains résidants souffrant demeureront vraisemblablement dans les centres d’accueil et les hôtels de la région.

Les averses qui se sont abattues sur la région n’ont pas suffi à éteindre les flammes. Plusieurs incendies demeurent préoccupants, a dit Daryl Jessop, du service des incendies. Les flammes continuaient à ravager un secteur près de La Ronge, une ville de 2700 habitants, la plus importante des localités évacuées.

M. Wall avait annoncé peu après le début des évacuations que la province avait déjà tout dépensé le budget prévu pour combattre les incendies de forêt. Il a dit mercredi que les autorités étaient encore trop occupées pour en calculer le coût. Il s’attend à obtenir un chiffre la semaine prochaine.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!