MONTRÉAL – Une cinquantaine de policiers de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) mènent depuis mercredi matin plusieurs perquisitions à Montréal en lien avec le scandale entourant le déploiement des compteurs d’eau.

Cinq adresses, dont quatre résidences, sont visées. Il s’agit de la cinquième série de perquisitions relativement à ce dossier depuis quelques semaines.

D’après diverses sources, les résidences du maire de l’arrondissement de Lachine, Claude Dauphin, ainsi que de l’ex-responsable de la gestion de l’eau au comité exécutif Sammy Forcillo seraient visées par l’opération de l’UPAC.

Une porte-parole, Anne-Frédérick Laurence, n’a pas confirmé les endroits visités mais a précisé qu’aucune arrestation n’était prévue pour le moment. Elle a ajouté que les perquisitions visaient à amasser des éléments de preuve.

Par voie de communiqué, l’arrondissement de Lachine a confirmé que les enquêteurs de l’UPAC avaient visité les bureaux de la mairie, ajoutant que son personnel avait offert sa collaboration aux autorités.

Le contrat de 355 millions $ octroyé en 2007 au consortium Génieau formé des firmes Dessau et Simard-Beaudry avait été annulé deux ans plus tard dans la foulée de révélations concernant des irrégularités administratives et d’allégations de malversations.

Au début du mois, les bureaux de la firme de génie BRP situés à Montréal et Québec avaient notamment été la cible de perquisitions par les enquêteurs de l’UPAC.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!