Lydia Tanguay/Québec Hebdo

POHÉNÉGAMOOK, Qc – La situation revient graduellement à la normale mercredi à Pohénégamook, dans le Bas-Saint-Laurent, au lendemain des pluies torrentielles qui se sont abattues sur la municipalité.

Près de 75 résidences ont dû être évacuées par mesure préventive alors que 60,8 mm de pluie sont tombés sur la localité dans la journée de mardi, dont 30 mm en une heure.

Des personnes évacuées ont été conduites au Centre culturel Léopold-Plante alors que d’autres ont trouvé refuge chez des proches ou des connaissances. Certaines ont néanmoins dû être prises en charge par les services d’urgence.

Parmi les résidences évacuées, seules quelques-unes ont subi des dommages dus à la soudaine crue des eaux, selon la Sécurité civile.

Outre la Sécurité civile, des experts en bâtiment sont sur le terrain pour s’assurer de la sécurité des maisons et permettre aux résidants de regagner leur foyer le plus rapidement possible.

En point de presse, la mairesse Louise Labonté a lancé un appel à la patience.

«Les gens qui ont été évacués vont le rester jusqu’à nouvel ordre. Il faut s’assurer que les gens vont réintégrer leur foyer dans la sécurité et l’hygiène», a-t-elle dit.

L’accumulation d’eau a causé des dommages importants sur les routes et les rues notamment dans le quartier Saint-Éleuthère, dont la rue Saint-Laurent, la rue des Pignons, le Vieux-Chemin, la rue de l’Église et une partie de la rue Saint-Vallier.

La voie ferrée du Canadien National à Pohénégamook a été inspectée, déclarée sécuritaire et les trains ont recommencé à circuler sur le territoire de la municipalité.

Les prévisions météorologiques favorables devraient faciliter le retour à la normale dans la région au cours des prochains jours.

En entrevue à La Presse Canadienne, le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata et ministre délégué aux Transports, Jean D’Amour, a indiqué que la municipalité de Pohénégamook recevra l’aide de Québec pour soutenir les efforts de réfection.

Le «Programme général d’aide financière lors de sinistres réels ou imminents» s’appliquera à la municipalité, aux citoyens et aux entreprises touchés, a précisé le ministre.

«C’est une aide de dernier recours, on veut réparer les dommages subis par les résidences principales et les infrastructures municipales qui ne peuvent être couvertes par les assurances», a-t-il dit.

L’évaluation des dommages n’est pas complétée mais la facture atteindra assurément plusieurs millions de dollars, selon le ministre.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!