HALIFAX – Le ministre de la Justice du Canada a beau avoir annoncé qu’il ne se représenterait pas aux prochaines élections, il ne montre aucun signe de ralentissement en ces semaines préélectorales. Peter MacKay a fait trois arrêts à Halifax, vendredi, qui ressemblaient en tout point à des annonces de campagne électorale.

Le député de la Nouvelle-Écosse a été occupé une bonne partie de la journée à distribuer des fonds fédéraux avec un collègue du caucus de la Nouvelle-Écosse, Scott Armstrong, qui l’a accompagné aux deux premiers événements de la journée.

En matinée, le duo a annoncé que le gouvernement accorderait plus de 20 millions $ sur plusieurs projets de rénovation de sites historiques dans la région de Halifax.

Plus tard, en après-midi, M. MacKay a de nouveau annoncé du financement, cette fois de 900 000 $ à l’Université Saint Mary’s de Halifax, pour aider les finissants à trouver des emplois et à favoriser le climat économique en Nouvelle-Écosse.

Il a également dévoilé un programme de 54 millions $ pour assurer la mise en oeuvre de la Charte canadienne des droits des victimes, qui entrait en vigueur jeudi.

Interrogé sur le fait que ces annonces avaient tout l’air d’une campagne électorale, M. MacKay a répondu qu’il n’était pas au courant qu’une campagne s’en venait. Il a poursuivi en rappelant qu’il avait fait trois annonces tout récemment.

«Nous ne sommes pas en campagne», a-t-il répété.

Lundi, le ministre de l’Emploi, Pierre Poilièvre, s’est attiré des critiques pour avoir porté un gaminet du Parti conservateur lorsqu’il a annoncé une nouvelle prestation pour la garde d’enfants. L’opposition a critiqué M. Poilièvre pour avoir transformé l’annonce en événement partisan en arborant ainsi le logo de son parti.

M. MacKay a annoncé en mai dernier qu’il ne se porterait pas candidat dans la circonscription qu’il représente depuis 1997, Central Nova. Son père en a été député de 1971 à 1993, sans interruption — excepté en 1983 et 1984. Il avait alors cédé sa place au chef du Parti conservateur de l’époque, Brian Mulroney, pour qu’il brigue le siège dans une élection partielle.

Cette circonscription est un véritable bastion conservateur. Toutefois, le départ du ministre MacKay ainsi que celui de deux autres députés, Gerald Keddy et Greg Kerr, laissent Scott Armstrong seul élu conservateur de la province à se présenter de nouveau.

Plus tôt ce mois-ci, M. MacKay a admis que les électeurs pourraient se lasser du règne conservateur, alors que Stephen Harper sollicite un quatrième mandat en neuf ans.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!