Larry MacDougal Larry MacDougal / La Presse Canadienne

CALGARY – TransAlta Corp. (TSX:TA) a annoncé qu’elle confiera à un vérificateur indépendant le mandat de vérifier ses pratiques internes après que la Commission des services publics de l’Alberta l’a reconnu coupable d’avoir manipulé les marchés en organisant des pannes dans ses centrales électriques.

La chef de la direction de l’entreprise, Dawn Farrell, s’est dite surprise par la décision. Elle a du même souffle affirmé qu’il était de la responsabilité de son entreprise d’encourager la confiance de la population envers le réseau électrique de l’Alberta.

Mme Farrell a reconnu que TransAlta devra travailler fort pour regagner la confiance de la population.

Elle a assuré que ces pratiques que les autorités reprochent à l’entreprise ont cessé il y a presque cinq ans. Le vérificateur devra étudier si les changements apportés ont été efficaces, a-t-elle ajouté.

L’entreprise n’a pas encore trouvé la personne à qui le mandat de vérification sera attribué. Cette révision devrait être complétée dans environ six mois, a indiqué Mme Farrell.

Dans un rapport publié lundi, la commission avait conclu que le fournisseur d’électricité avait tenté de manipuler les prix en fermant certaines de ses centrales en période de pointe.

Selon Mme Farrell, TransAlta aurait réalisé des bénéfices de 5 millions $ à 10 millions $ gràce aux fermetures de certaines centrales.

L’entreprise établie à Calgary étudiera le rapport. Elle a 30 jours pour en appeler des conclusions. Elle envisage la possibilité d’approcher l’Administrateur de la surveillance des marchés afin de conclure une entente sur d’éventuelles sanctions.

TransAlta a rapporté des pertes de 131 millions $ — 47 cents l’action — pour le trimestre s’étant terminé le 30 juin. Les pertes s’étaient élevées à 50 millions $ — 18 cents l’action — pour la même période, l’an dernier.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!