WINNIPEG – Le gouvernement fédéral et celui du Manitoba ont promis 495 millions $ pour la construction de deux canaux qui réduiront les inondations près de certaines communautés comme celle de Lac-St-Martin, une réserve qui a été inondée au cours des quatre dernières années.

Le montant d’argent servira à l’installation de deux tuyaux de sortie qui draineront les eaux du lac St-Martin et du lac Manitoba. La province a construit un canal temporaire d’urgence sur le lac St-Martin après qu’une inondation eut forcé l’évacuation de centaines de personnes, majoritairement des Premières Nations de Lac-St-Martin, en 2011.

La province a déjà commencé à transformer ce canal d’urgence en canal permanent et prévoit en construire un nouveau sur le lac Manitoba. Le fait d’obtenir l’aide du gouvernement fédéral, qui absorbera le tiers des coûts prévus, est un bon coup de main, a déclaré le premier ministre Greg Selinger, vendredi.

M. Selinger espère que le projet sera complété d’ici six ans. Il reste toujours du travail de conception à faire ainsi que le choix des routes détaillées à effectuer. Il doit aussi y avoir une consultation auprès des résidants de l’endroit, dont quelques-uns sont inquiets de l’impact du projet sur l’industrie de la pêche et sur les lieux de reproduction.

Les ingénieurs devraient fournir une recommandation sur l’emplacement des nouveaux conduits, cet automne.

L’inondation de 2011 a rendu le territoire bordant le lac St-Martin inhabitable. Plusieurs résidants ont passé des années dans des hôtels et dans d’autres sites d’hébergement. La communauté a décidé de rebâtir sur un terrain surélevé.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!